BIGTheme.net • Free Website Templates - Downlaod Full Themes

Logo RPPS final1               Réseau des Peuples Pasteurs du Sahel

Le PRAPS : vers une nouvelle vision du pastoralisme

 

La Déclaration de N’Djamena issue du Symposium ministériel régional sur la contribution de l’élevage pastoral à la sécurité et au développement des espaces saharo-sahéliens adoptée le 29 mai 2013 a souligné la nécessité d’adopter une approche sous régionale pour relever les défis liés au pastoralisme. Quelques mois plus tard, le 29 octobre 2013, une fois de plus face aux multiples difficultés que connaît le pastoralisme malgré son apport intournable dans les éco- nomies de nos pays, sous l’égide du Gouvernement de la Mauritanie, la Banque Mondiale et les organisations d’intégration régionale telles que la CEDEAO et l’UEMOA, a été adoptée la Déclaration de Nouakchott sur le pastoralisme. Les participants au Forum ont réaffirmé que : «Que le contexte est favorable à l’action et que les visions ont évolué, reconnaissant le pastoralisme comme une pratique efficace et un mode de vie adapté aux conditions sahélo-sahariennes.».

PRAPS-SE-MATY-BA-DIAOAnimée par ses engagements et guidée par son objectif ‘‘ Mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée’’, la Banque mondiale, à travers son Initiative Sahel, a accordé un enveloppe financière de 248 millions de dollars américains soit environ 150 milliards de FCFA pour soutenir le pastoralisme à travers le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS). Ce projet intégré et ambitieux au regard de l’interdépendance de ses composantes participe à l’atteinte de l’objectif de développement du projet: « Améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays Sahéliens, et améliorer la capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’urgences ». Mis en œuvre dans six (6) pays: Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad, le PRAPS est placé sous le leadership politique de la CEDEAO et de l’UEMOA et sa Coordination technique est assurée par Le Comité Per- manent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS).

En posant les jalons du PRAPS, c’est avec les acteurs clé du pastoralisme que nous voulons améliorer de façon considérables les conditions de vie de plus de 2 000 000 bénéficiaires directs dont 30% de femmes. Ce site web est une vitrine pour le PRAPS. Il ambitionne non seulement de communiquer avec nos différents publics cibles que vous êtes mais également, il contribuera à renforcer le dialogue autour du projet pour le rayonnement du pastoralisme au Sahel. Le contenu du site vous donne les principales d’information sur activités du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel tant au niveau régional que dans les pays de mise en œuvre. A travers ce site, nous voulons promouvoir une nouvelle vision du pastoralisme tout en mettant en évidence les efforts pour l’amélioration des conditions de vie des pasteurs et agro pasteurs.

Maty Ba -Diao, Coordonnatrice Régionale du PRAPS

Suivez-nous sur Facebook

Youtube